Une histoire de famille

Située en Normandie, PEG est une véritable entreprise familiale, les Guérot & les Comalada, qui s'appuie sur un savoir-faire qui s'enrichit d'année en année et ce, depuis plus de 150 ans.

Le fondateur

Derrière les 3 lettres de PEG, se cache les initiales du fondateur de cette entreprise : Paul Edouard Guérot (1861-1933), grand épicurien. L'entreprise devient à la fin du XIXe siècle un acteur majeur de l'effilochage du textile normand. En récupérant les chiffons et déchets neufs des manufactures textiles, la société fabrique de la bourre pour la conception de couvertures. A l'époque, PEG compte une centaine d'employés.

A sa mort, l'entreprise poursuit son activité sous plusieurs directions. Emmanuel Maxime Giraud, un de ses neveux récupère le groupe PEG et prend à ses côtés Georges Leroy, qui restera directeur jusqu'en 1962. Plus tard, un 3e dirigeant les rejoint : Robert Comalada. A la mort d'Emmanuel Maxime Giraud, il en devient le pdg en 1957. Arrivant de toute l'Europe et d'Amérique du Sud, les chiffons et les déchets des manufactures et bonneteries, l'entreprise fabrique plus de 120 tonnes d'effilochés par mois.

La crise du textile

Dans les années 1960, les fibres synthétiques vont bouleverser l'équilibre du marché textile. Peu à peu, le synthétique supplante la laine et le coton. Devant s'adapter à cette nouvelle demande, le groupe PEG prend alors un tournant naturel :

En s'appuyant sur son savoir-faire d'effilochage du textile, l'entreprise commence à faire de même avec des déchets de fibres synthétiques qu'elle travaillera ensuite en nappe. Le développement en parallèle de l'activité matelassage va compléter son offre. A l'époque, les ouates servent par exemple à confectionner les robes de chambre molletonnées que les femmes appelaient si justement les douillettes.

1967 : PEG se lance à l'international

Des fabricants de parkas en Russie comprennent vite l'intérêt de ces ouates qui ont de très bonnes propriétés thermiques. Très vite, PEG se taille une réputation dans les pays froids et la société expédie ses ouates par wagons entiers.

En parallèle, les sports de montagne se développent et avec eux de nouveaux besoins naissent : PEG devient naturellement leader chez les façonniers d'Europe. Efficaces et chaudes mais encore très lourdes, ces ouates entretiennent la vieille croyance qui veut que le poids soit synonyme d'une bonne isolation thermique.

Les années 1980 : la ouate plus légère !

La densité en fibre des nappes de ouate baisse grâce à l'arrivée de fibres très fines. Isolation, légèreté, résistance : trois qualités qui vont permettre à PEG de vendre jusqu'à 5 millions de m² de ouate Trispace tous les ans sur les 5 continents. En 1996, Alain Comalada succède à son père, Robert, comme pdg.

Les années 2000 : les ouates respirent !

Dupont de Nemours confie à PEG la licence pour la production en Europe du Thermolite microsup®. Cette licence sera exploitée au niveau européen par Advansa qui développera plus tard le nouveau concept Thermo°CoolTM pour lequel PEG devient et restera le producteur exclusif en Europe.

Ces nouvelles ouates intègrent des fibres qui permettent d'évacuer l'excès d'humidité et de chaleur produit par un effort intense : elles ont ouvert à l'entreprise les portes de marchés très techniques pour des sportifs ou des soldats évoluant dans des conditions extrêmes.

Aujourd'hui & demain, PEG leader sur la ouate haut de gamme

PEG occupe depuis plusieurs années une position de leader dans le domaine des ouates haut de gamme pour l'habillement et l'ameublement. En développant et en fabriquant des nappes d'isolation à base de fibres aux propriétés spécifiques, la société s'est positionnée dans le secteur du froid extrême comme dans les secteurs du sportswear, du prêt-à-porter féminin, de la haute couture, ou encore des tenues de travail et de protection. Découvrez ainsi notre gamme de ouates pour l'habillement.

PEG possède aussi une unité de matelassage et de production de garnissage pour les canapés, les traversins et les matelas, et s'est particulièrement investi dans la fabrication de couettes et d'oreillers en microfibre.

Depuis quelques années, elle a développé des isolants qui révolutionnent la construction et l'habitat.